lundi 16 janvier 2017

Petit inventaire du monde



Il y a tant et tant de choses dans ce Petit Inventaire que l’on s’étonne du titre.  Petit inventaire mais grand format qui permet d’observer de belles et grandes pages illustrées où l’on survole le jardin, où l’on se met à table et où l’on contemple les couleurs des paysages…. en trois langues. C’est une lecture qui fait ricocher un mot à un autre en français, en anglais et en espagnol.



On cherche les mots identiques d’une langue à l’autre : pétunia, petunia, petunia, on scrute les ressemblances : papier, paper, papel, on  s’amuse de l’emploi  d’un nom : en espagnol, le volant du badminton se dit pluma de badminton comme un oiseau-objet qui s’envole. C’est un jeu, une gymnastique du vocabulaire amusante.

Les illustrations en papiers découpés sont magnifiques : il y a du grain, de l’épaisseur dans les éléments représentés. Quant à la mise en page, elle est vivante et extrêmement réussie car la lecture est aisée et les éléments s’imbriquent les uns avec les autres. 
Un inventaire que je vous recommande chaudement pour satisfaire les polyglottes  des cours de récrés et les amoureux des mots qui aiment jongler d’une langue à une autre.


Maya Hanisch, Petit inventaire du monde en francais, en anglais et en espagnol, Rue du monde, 2016

lundi 19 décembre 2016

L'Inventaire de la terre au ciel



Avec cet Inventaire de la terreau ciel, Guillaume Reynard nous donne la possibilité de nommer le monde qui nous entoure. Une classification poétique rend compte, par des double-pages richement illustrées,  de « ceux qui vivent sous terre », « ceux qui naissent de la terre », « ceux qui modèlent la terre », « ceux qui savent voler »… 


Ces « ceux » font partie des êtres vivants ou sont des objets mécaniques. Ainsi, on parcourt  différents domaines : animalier, botanique, mécanique. On attrape le doryphore, on cueille la pimprenelle, on guette le chien viverrin,  on  vole en dirigeable… 


 Il faut s’imprégner des illustrations délicates,  à l’encre, et se laisser surprendre par un élément qui dénote dans la page car il annonce le thème à suivre. C’est inventif, magnifique et augure des heures de lecture à tout âge. En prime, une pointe d’humour en toute fin.   


Guillaume Reynard, Inventaire dela terre et du ciel, Actes Sud Junior, 2016